Menu

Citations

Babelfish

Babelfish :
EnglishEnglishespañolItalianodeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Follow Me on Pinterest
clear

mercredi 14 décembre 2011

2 [Cinéma] Time out - la critique

[Cinéma] Time out - la critiqueAu temps pour moi.

Dans un futur pas si lointain, le temps a remplacé l'argent. Les riches vivent des milliers d'années et les pauvres gagnent leur temps au jour le jour. Will, un enfant du ghetto, se voit offrir une centaine d'années par un riche suicidaire. Il va s'en servir pour tenter de rétablir un équilibre.







Le titre original de Time Out est In Time, et pour une fois le changement n'est pas totalement débile. En effet, "In Time" en grand sur une affiche française, ça donne "Intime". Un changement intelligent donc.

Time Out a une des idées de base les plus originales de la science-fiction. Le principe est de prendre un gros raccourci et d'utiliser le temps comme monnaie. Chacun a du temps, et en gagne à chaque journée de travail. Plus de temps et vous êtes mort. Les pauvres vivent avec 1 jour d'avance, tandis que les riches ont des milliers d'années à leur compteur. Je dis que c'est un raccourci parce qu'aujourd'hui, dans la réalité, c'est plus ou moins la même chose sauf qu'on vit au mois plutôt qu'au jour. Les "pauvres" (80% de la population ?) vivent avec seulement de quoi vivre 1 mois, alors que les très riches ont de quoi vivre des années tranquillou. Finalement c'est pareil, à la fin de chaque mois de travail on gagne du temps, avec l'argent comme intermédiaire. Comme toute bonne oeuvre de science-fiction, Time Out extrapole la réalité pour mieux la discuter.

Amanda Seyfried Justin Timberlake [Cinéma] Time out - la critique

Une idée énorme, vraiment énorme, super excitante. D'autant plus que c'est le grand Andrew Niccol qui réalise. Je rappelle que le monsieur a écrit The Truman Show et réalisé Bienvenue à Gattaca, soit deux de mes tops films de tous les temps. Gattaca ayant déjà été une révolution dans le domaine de a science-fiction, on n'en attendait pas moins de ce Time Out.

Malheureusement (et voilà, en un seul mot vous avez saisi tout le concept), c'est un peu décevant. En fait ce n'est pas à la hauteur du concept. Celui-ci est trop énorme pour être absorbée en un seul film, surtout un film de 1h40. Le film n'a pas la taille de son histoire. Finalement on se retrouve presque devant un film d'action, même si les scènes d'actions sont loin de bénéficier d'un grand soin. Un détail au hasard : lorsque le couple de héros s'attaque à une banque, il n'y a aucun garde, pas de police, aucun coup de feu. C'est trop facile, pas crédible. Je veut bien comprendre que dans le ghetto il n'y ai pas trop de police, mais même pas dans les banques du temps ? Non ça ne tient pas. Si c'était si facile de braquer une banque, tout le monde l'aurait déjà fait.

Amanda Seyfried Justin Timberlake [Cinéma] Time out - la critique

C'est un détail, ce n'est pas ça qui va gâcher le film, mais ça atteste un manque de finition flagrant dans ce scénario. Pareil, à un moment donné Will se retrouve dans un quartier chic, et tout le monde le remarque car il court. En effet les riches, qui ont le temps, ne courent jamais, alors que les pauvres courent constamment pour gagner du temps. Sauf que quand Will revient dans le ghetto, en regardant autour de lui on voit les gens marcher tranquillement, voire même s’arrêter nonchalamment dans la rue pour papoter, en totale contradiction avec ce qu'on a expliqué un peu plus tôt.

[Cinéma] Time out - la critique

Des incohérences, mais surtout un manque de grandeur. Il manque un côté international, épique. Will et sa copine Sylvia tentent de renverser un système, dont on observe des bribes grâce au personnage (fade) de Philippe Weis, le papa de Sylvia. Seulement on n'a pas conscience de ce système, on ne le voit pas dans sa globalité. De ce fait on ne voit pas la portée des actions de nos héros, on ne comprend pas l'ampleur de leur révolution. L'impression donnée est celle d'une petite révolte locale.

J'ai bien aimé le duo d'acteurs principaux, Justin Timberlake et Amanda Seyfried, très Bonnie & Clyde par moments. J'apprécie de plus en plus Justin Timberlake dans ses films, s'il fait les bons choix il peut se faire une belle petite deuxième carrière au cinéma. Mais le personnage le plus intéressant est certainement celui de Cillian Murphy, le gardien du temps. Très matrixien comme en témoignent son long manteau de cuir noir et la scène de poursuite sur les toits, dommage qu'il ne soit pas plus approfondi. D'autant qu'il semblait bien connaître le père de Will, dont on nous parle beaucoup durant le film, sans suite.

Amanda Seyfried [Cinéma] Time out - la critiqueCillian Murphy [Cinéma] Time out - la critiqueAmanda Seyfried Justin Timberlake [Cinéma] Time out - la critique

Time Out est décevant, mais il reste un bon film qui se regarde d'une traite. Le stress du temps qui passe est bien transcrit. Ce qui aurait pu être un très grand film de science-fiction se trouve juste être un bon film d'action, et je ne peux m'empêcher d'avoir ce sentiment de gros gâchis.


7/10


Pour avoir un autre avis

2 commentaire:

sundvold a dit…

une belle incohérence qui n'est pas rattrapé dans les bonus.

Lors de son arrestation dans la maison de P. Weis ; on lui retire son temps et on ne lui laisse que 2H ..... sauf que pendant tous ce temps il s'echappe, accident, tombe dans les pommes, petit matin ..... et il a le temps de refiler du temps encore à Sylvia

jmulans a dit…

il y a pas mal d'incohérence oui, c'est en partie ce qu'il manque au film pour être vraiment excellent.
Malgré tout j'ai bien aimé.