Menu

Citations

Babelfish

Babelfish :
EnglishEnglishespañolItalianodeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Follow Me on Pinterest
clear

mardi 27 décembre 2011

1 [Cinéma] Bilan de l'année 2011

[Cinéma] Bilan de l'année 2011 Bilan comme neige.

La fin de l'année, c'est l'heure des bilans. Faire un Top 10 ne m'emballe pas tellement, alors je vais vous faire un truc un peu à l'arrache, en citant les films qui m'ont marqué. En bien ou en mal.





Black Swan : la claque de l'année

Black Swan [Cinéma] Bilan de l'année 2011

Sortit en tout début d'année, Black Swan a été une vraie claque. Je n'ai jamais été autant marqué par un film au ciné. Son esthétique et son ambiance en font un film à part, au-dessus. C'est superbe, c'est grand, c'est beau, c'est l'art porté à son paroxysme. Pour moi le film de l'année, incontestablement.


Incendies / Polisse : à vous retourner l'estomac

Incendies [Cinéma] Bilan de l'année 2011Polisse [Cinéma] Bilan de l'année 2011

Après le troublant Polytechnique, Denis Villeneuve nous offre le poignant Incendies. Drame familial et parcours initiatique vont venir troubler la vie de ces deux jeunes gens. Un film qui prend aux tripes et qui fait mal au bide. Une grande oeuvre. Avec son PolisseMaïwenn réussit à aborder avec humeur des sujets graves, parfois glauques, sans tomber dans le cliché. Une belle brochette d'acteurs talentueux ont fait de ce film un des incontournables de l'année, voire plus.


The Artist : "... ... ... !"

The Artist [Cinéma] Bilan de l'année 2011

Énorme hommage au cinéma, The Artist est un pari complètement fou : tourner un film muet en noir et blanc. Plus qu'un gadget, le muet apporte une dimension supplémentaire avec laquelle joue astucieusement Michel Hazanavicius. Les prestations remarquées de Jean Dujardin et Bérénice Béjo subliment cette belle histoire qui fera date dans leurs carrières.


Intouchables / Phillibert / Moi, Michel G. : la comédie française

Intouchables [Cinéma] Bilan de l'année 2011Moi Michel G milliardaire maitre du monde [Cinéma] Bilan de l'année 2011Philibert capitaine puceau [Cinéma] Bilan de l'année 2011

Plus gros succès de l'année en France, Intouchables a été acclamé de manière quasi-unanime. Drôle et touchant, il prouve que la comédie populaire peut aussi être de qualité. Véritable pamphlet du capitalisme, Moi, Michel G., milliardaire, maître du monde est le jardin d'un François-Xavier Demaison exceptionnel. Il apporte une touche d'humanité à un personnage qui semble en être dépourvu. Il s'agit pour moi de la meilleure comédie française de l'année. Un poil moins médiatique, Philibert aura connu un échec immérité. Un humour peut être trop spécial aura eu raison de lui.


The Tree of Life / Melancholia : les paquets cadeaux

The tree of life [Cinéma] Bilan de l'année 2011Melancholia [Cinéma] Bilan de l'année 2011

Je mets ces deux films ensemble car ils ont une caractéristique en commun : celle d'être esthétiquement incroyable, mais particulièrement vide sur le fond. The Tree of life et Melancholia sont deux expériences cinématographiques à part, deux chocs visuels. Pourtant on ne peut s'empêcher de dire "so what ?". Typiquement le genre de film qu'on n'a pas le droit de ne pas aimer. Si on n'aime pas, c'est qu'on n'a pas compris. Fucking cinéphiles...


Crazy, Stupid, Love : la comédie romantique

Crasy stupid love [Cinéma] Bilan de l'année 2011

Réaliser une comédie romantique aujourd'hui n'est pas une chose facile. Le genre a trop tendance à se baser sur ses propres clichés et peu sont capables d'en sortir, mais Crazy, Stupid, Love fait partie de ceux-là. Le duo Ryan Gosling / Steve Carell fonctionne à merveille. Malgré une fin plus que convenue (c'est le genre qui veut ça), c'est la comédie romantique de l'année.


Super 8 / La Planète des Singes / Tintin : les blockbusters

Super 8[Cinéma] Bilan de l'année 2011La planète des singes : les origines [Cinéma] Bilan de l'année 2011Les aventures de Tintin : le secret de la licorne [Cinéma] Bilan de l'année 2011

Super 8 a été la petite merveille de l'été J.J. Abrams et Steven Spielberg nous offrent un blockbuster à l'ancienne en nous mettant des étoiles dans les yeux. Spielberg a prouvé cette année que réaliser des films grand public n'était pas incompatible avec la qualité en adaptant Tintin sur grand écran. Un pari osé mais réussit puisqu'il s'agit du meilleur film d'aventure de l'année. Grosse surprise de cet été, La planète des singes : les origines a su s'imposer grâce à de magnifiques effets spéciaux et surtout grâce à une progression scénaristique impeccable. Une belle surprise pour ce gros défi.


Harry Potter : la fin d'une époque

Harry Potter et les reliques de la mort, partie 2 [Cinéma] Bilan de l'année 2011

Harry Potter et les reliques de la mort vient clore une énorme saga de 8 épisodes, et par là même marquer la fin d'une époque qui aura redonné le gout à la lecture à toute une génération. C'est plus par son symbole que par sa qualité intrinsèque que ce dernier épisode aura marqué l'année, car ce sont des millions d'enfants qui ont grandi avec le jeune sorcier. Il les a accompagnés de la fin de l'école primaire à l'entrée dans le monde du travail, peu de saga peuvent en dire autant.


Thor / Captain America / X-Men : les super-héros

Thor [Cinéma] Bilan de l'année 2011Captain america frist avenger [Cinéma] Bilan de l'année 2011X-men le commencement [Cinéma] Bilan de l'année 2011

Cette année, Marvel a continué sa grande préparation à son meta-film Les Avengers, en nous présentant à tour de rôle Thor et Captain America. Le premier fut une bonne surprise, et le deuxième assez moyen. Mais il ne faut pas oublier que ces films ne sont que des introductions. En revanche X-Men : le Commencement fut le meilleur film estampillé "super-héros" de l'année. Jouant sur les psychologies de personnages aussi fort que Magneto et Charles Xavier, il a permis les grandes prestations de James McAvoy et Michael Fassbender. On attend une suite qui sera, je le sens, immense.


Tron Legacy / Scream 4 : les retours de franchises

Tron Legacy [Cinéma] Bilan de l'année 2011Scream 4 [Cinéma] Bilan de l'année 2011

Deux grosses franchises faisaient leur retour cette année, la première fut Tron, avec le magnifique Tron Legacy. Visuellement au-dessus de tout, le film est porté par un rythme fou et la superbe musique de Daft PunkRetour moins réussi, celui de Scream 4. Un concept qui tourne en rond et pas un poil d'originalité en font une petite déception. On peut s'attendre à une suite qui on l'espère, relancera la série.


Toi, Moi, Les Autres : la purge

Toi Moi les autres[Cinéma] Bilan de l'année 2011

Toi, Moi, Les Autres, ce sont des moments de joies intenses, de l'émotion, de l'humour, des prestations de haut vol. Enfin ça c'est si le film avait été réussit. En réalité c'est une belle bouse des familles, qu'on regarde presque par pitié pour les acteurs qui jouent dedans. À regarder si vous voulez voir ce qu'est une vraie mauvaise comédie musicale.

--------------------------



Les actrices et les acteurs

Natalie Portman (Black Swan) : Phénoménale. Un rôle difficile qui restera comme le plus grand rôle de sa carrière... jusqu'au prochain. 

Bérénice Béjo (The Artist) : Pour sa formidable interprétation de Peppy Miller. Une belle énergie qui mérite la postérité, au moins autant que son compère Jean Dujardin.

Elle Fanning (Super 8) : Touchante de naturel, et elle n'a que 13 ans !

Charlotte Gainsbourg (Melancholia) : Si Kirsten Dunst a remporté une palme d'interprétation pour son rôle dans Melancholia, c'est uniquement parce que Charlotte Gainsbourg l'avait déjà obtenue l'année précédente.


Jean Dujardin (The Artist) : Classe, drôle, triste, heureux, grave, fou. Jean sais tout faire. Un des meilleurs acteurs de sa génération, tout simplement.

Niels Arestrup (Tu seras mon fils) : Un charisme incroyable et un rôle parfaitement maîtrisé.

Joey Starr (Polisse) : Une prestation tellement remarquée que presque personne n'a osé faire de blague sur le fait qu'il joue un flic.

François-Xavier Demaison (Moi, Michel G.) : Un personnage parfaitement assimilé auquel il insuffle la vie.


Les musiques

Tron Legacy : Véritable chef-d'oeuvre pondu par le Daft Punk, la bande-son de Tron participe grandement au sentiment d'immersion totale dans le film. À écouter en boucle (spotify, deezer).

The Artist : Dans un film muet, la musique est primordiale. Celle de Ludovic Bource est parfaite et remplit complètement son rôle de personnage à part entière (spotify, deezer).

Sucker Punch : Björk, Emiliana Torrini, ou encore Emily Browning elle-même, la musique de Sucker Punch redonne un peu de piment à un film qui en manque cruellement. Comme quoi une bonne bande-son ne fait pas tout (spotify, deezer).

Black Swan : Clint Mansell se réapproprie Tchaïkovsky pour nous servir une musique collant parfaitement à l'ambiance du film : sournoise et magnifique (spotify).

La Délicatesse : Confier sa bande originale à  Émilie Simon c'est une prise de risque minime. La jeune chanteuse sort là un de ses meilleurs albums (spotify, deezer).


Quelques chiffres

Si comme moi vous vous amusez à attribuer une note aux films que vous voyez, il est intéressant de relever la moyenne des notes de l'année. Les films vus en 2011 obtiennent donc une note moyenne de 5,95/10, ce qui est bien mais pas top. La répartition des notes s'est faite comme l'indique ce graphique :


Peu de très mauvais films, mais aussi peu de très bon. En revanche beaucoup de films moyens-bons font pencher la balance en faveur d'une moyenne qui dépasse de trop peu 5/10. Pour info, ma moyenne de 2010 était de 5,8/10, celle de 2009 de 6/10, ça reste donc homogène.

52 films vus au cinéma cette année, auxquels il faut rajouter 15 films de 2011 vu en DVD, ce qui porte le total à 67 films, soit un film tous les 5,5 jours. C'est assez peu, mais ce chiffre est à relativiser par rapport au nombre considérable de films que j'ai pu m'enfiler en DVD, dont un certain nombre de grands classiques qu'il me manquait. Sur ces 52 films au ciné, je n'ai eu le loisir d'en voir que 8 en VO, sur 41 possibles.

À noter qu'avec une carte d'abonnement illimité, le coût de revient d'un film est de 4,92 €, cela reste raisonnable.

--------------------------

Une année riche et variée. Si je ne devais retenir que 3 films ce serait Black Swan, Incendies, et Polisse. Des films pas forcément très marrants mais qui touchent profondément. Rendez-vous en 2012 pour de nouvelles aventures cinématographiques.


Bonne année !

1 commentaire:

cinema Saint Exupéry a dit…

Bon bilan
Cinéma Saint Exupéry