Menu

Citations

Babelfish

Babelfish :
EnglishEnglishespañolItalianodeutschPortuguês
Oversæt denne side til danskÖversätt webbplatsen på svenskaالعربية中文Русский日本語한국어СрпскиNederlandsSuomenTürkçePolska
Follow Me on Pinterest
clear

vendredi 29 avril 2011

9 [Dossier/Cinéma] Les films de notre enfance 1/2

Les films de notre enfance
"Maman, je peux regarder une cassette ?"

Quand on est petit, on regarde des dessins animés, c'est un fait. Mais parfois, on tombe sur des films, dont certains qui peuvent nous marquer. Regardés avec nos parents, ou seul devant la télé alors qu'on devait être au lit, sur cassette, ou au ciné quand on a un peu grandi. Petit tour de ces films qui auront laissé une empreinte indélébile dans notre jeune esprit.

Bien évidemment cette liste est non-exhaustive, voire même très personnelle.











Qui veut la peau de Roger Rabbit (1988)

Qui veut la peau de Roger Rabbit Les films de notre enfance

1er de cette liste car je l'ai revu il y a peu de temps, le film de Robert Zemeckis était une prouesse technique à sa sortie ; et il se trouve qu'il en est toujours une aujourd'hui. On se souvient du détective Eddy Valiant (Bob Hoskins) luttant contre la débilité profonde de Roger Rabbit, en essayant de résoudre l'affaire du meurtre de Marvin Acme. C'est assez amusant de voir que ce film a réussi à réunir les personnages de Warner Bros et de Disney au sein d'un même projet. À revoir sans hésitation.

Voir un extrait


Maman, j’ai raté l’avion (1990)

Maman j'ai raté l'avion Macaulay Culkin Les films de notre enfance

Le rêve de tous les gosses : se retrouver seul à la maison, pouvoir faire ce qu'on veut, se coucher tard, manger n'importe quoi, et construire des pièges pour repousser les cambrioleurs. Une pure comédie familiale, avec la tête à claque la plus connue d'Hollywood (Macaulay Culkin). À montrer à vos enfants pour leur prouver que vous n'êtes pas les pires parents du monde. Vous, vous ne l'oubliez pas à la maison quand vous partez en vacances.

Voir la bande annonce


L’Histoire sans Fin (1984)

L'histoire sans fin Neverending story Les films de notre enfance

Le méchant loup m'a fait flipper pendant longtemps, amusant de voir que c'est juste une vieille marionnette en carton. L'Histoire sans Fin nous amène dans le monde merveilleux de Fantasia, aux côtés d'Atreyu, pour sauver l'impératrice. Un film qui donne aux enfants envie de lire en séchant les cours, et de se venger des petites brutes grâce à Falcor, le dragon porte-bonheur. 

Voir un extrait (attention c'est triste)


Jurassic Park (1993)

Jurassic Park Les films de notre enfance

La scène où les vélociraptors ouvrent la porte en tournant la poignée m'a empêché de dormir pendant des mois. Je dormais la porte ouverte de peur de voir la poignée se tourner et de voir une grosse bête surgir. Avec Jurassic Park, le génie de Steven Spielberg lui permet de plaire à la fois aux grands et aux petits. Avec des effets spéciaux loin d'être dépassés, il reste le film qui aura donné la passion des dinosaures à toute une génération.

Voir la bande annonce


Chérie, j’ai rétréci les gosses (1989)

Chérie, j'ai rétréci les gosses Les films de notre enfance

Le professeur Szalinski est l'archétype des scientifiques géniaux mais un peu fêlés. Il a accidentellement rétréci ses enfants et ceux-ci vont devoir rentrer à la maison en traversant les nombreux dangers que recèle le jardin. Comédie de la même veine que Maman, j'ai raté l'avion, le film de Joe Johntson est une aventure épique où l'on chevauche des fourmis et nage dans un bol de céréales. À (re)voir en famille.

Voir la bande-annonce


E.T. l'extra-terrestre (1982)

E.T. l'extraterrestre es films de notre enfance

E.T. est un film dont on a du mal à se souvenir vraiment si on l'a vu très petit. On se rappelle du doigt lumineux qui guérit, du vélo qui s'envole, et bien sûr du "Téléphone, maison". C'est finalement quand on est un peu plus grand qu'on comprend toute la beauté du film de Steven Spielberg. E.T. fait partie de ces films qu'on aime voir qu'on soit petit ou grand. Avec en prime les débuts de la petite Drew Barrymore.

Voir la bande annonce


Hook (1991)

Hook Les films de notre enfance

Celui-ci fait partie des films qu'on trouve fabuleux quand on est gosse, mais quand on les revisionne une fois grand, on est extrêmement déçu. Hook n'est pas un bon film, malgré son impressionnant casting (Robin Williams, Julia Roberts, Dustin Hoffman, Gwyneth Paltrow). Sauf que qu'on on est petit, la magie opère, on se retrouve au pays imaginaire. À voir uniquement enfant donc.

Voir un extrait


Jumanji (1995)

Jumanji Les films de notre enfance

Après Chérie, j'ai rétréci les gosses, revoici Joe Johnston. Jumanji est un jeu de société, mais un jeu dangereux, qui fera apparaître des animaux dans votre salon ou vous enverra directement dans la jungle. Pur divertissement qui voit les début de Kirsten Dunst au grand écran, Jumanji et ses effets spéciaux ont mal vieillit mais le plaisir reste toutefois intact. C'est un des films qui consacreront Robin Williams en tant que héros des enfants. Un dessin animé plutôt sympa a ensuite vu le jour.

Voir la bande annonce


La Caverne de la Rose d'Or (1991)

La caverne de la rose d'or Les films de notre enfance

Attention, on tombe dans l'ultra-kitsch. Qui n'a jamais assisté à une des très nombreuses rediffusions de La Caverne de la Rose d'Or ? Diffusée tous les ans sur M6 en période de fête, les aventures des Fantagaro et de sa coiffure ridicule en ont marqué plus d'un. Téléfilm italien en 5 épisodes, il racontait l'histoire d'une princesse du moyen-âge qui se déguisait en garçon (d'où la coiffure) pour combattre les méchants. Quand on y repense, c'était une véritable horreur mais on regardait tous les ans. À revoir uniquement si vous êtes nostalgiques, et courageux.

Voir une bande annonce


Retour vers le Futur (1985)

Retour vers le futur back to the future Les films de notre enfance

Le meilleur pour la fin, la trilogie Back to the Future ! Le doc (Christopher Lloyd), Marty McFly (Michael J. Fox), les voyages dans le temps, la DeLorean (la voiture la plus cool du monde, définitivement), l'hoverboard, Johnny Be Good, le convecteur temporel, l'almanach, le Bal des Sirènes, les 2.21 gigowatts, l'horloge... Que de souvenir qui remontent à la seconde. Robert Zemeckis réalise ici un chef d'oeuvre qu'il faut absolument avoir vu. Retour vers le Futur fait partie de ces films dont on ne se lasse pas de voir et revoir.

Voir une bande annonce
---

Comme je l'ai dit, il manque certainement beaucoup de films à cette liste. Et vous, quels films vous ont marqué ?

Article lié : Les films de notre enfance 2/2


9 commentaire:

renger a dit…

Dans un registre plus enfantin, tu as aussi Beethoven (1992), d'ailleurs, ma VHS est pratiquement illisible, je l'ai trop usé (c'était avec David Duchovny d'ailleurs, sans doute une des raisons pour laquelle j'etais fan du film . . .)


j'ai aussi en mémoire :

Chérie, j’ai agrandi le bébé (1992)


Mac et moi (1988), une copie de E.T. l'extra-terrestre (1982)
bizarrement le film a bien plus marqué mon enfance que l'oeuvre de Spielberg



mdr pour La Caverne de la Rose d'Or (1991)
les multi-rediff d'M6 :D

j'avais flashé sur Alessandra Martines quand j'étais jeune
(aie aie aie !!! j'aurais dû éviter "google image" sa me rappelle trop de souvenirs) :D

jmulans a dit…

Chérie j'ai agrandie le bébé, c'était la suite de Chérie, j’ai rétréci les gosses. Du coup je l'avais pas mis dans cette sélection. De même qu'il y a eu plusieurs Home Alone ou Histoire sans fin.

Mac et moi je connait pas du tout ! j'ai du passer à côté quand j'était petit.

Par contre je viens de me souvenir de Johnny N°5 (short circuit en VO), un film avec un robot intelligent. Il m'avait marqué à l'époque.

Pour la Caverne de la rose d'or, moi je me suis tapé les vidéo pour choisir l'extrait à mettre dans l'article, ça m'a fait flipper lol

renger a dit…

t'es courageux d'avoir maté la caverne de la rose
je n'aurai pas eu le courage

pour johnny 5, je ne pense pas l'avoir vu

Frédéric a dit…

D'accord avec toute la liste à laquelle j'aurais aussi ajouté "Les Goonies". :)

jmulans a dit…

j'au vu les goonies tout petit alors je m'en rapelle très peu. Je me souviens des vieux qui voulaient manger la langue des gosses :D

Rémi a dit…

Je souscris à cette liste. Sauf peut-être pour "La caverne de la rose d'or" que je ne connais pas, et pour "Maman j'ai raté l'avion" et "Chérie j'ai rétréci les gosses" qui ne m'ont jamais vraiment passionné.

Mais pour tous les autres, c'est dans le mille ! Je rajouterais pour ma part "Les Goonies", tout en haut de la liste peut-être, puis les "Indiana Jones", les deux "Sos Fantômes", "Gremlins" aussi, puis des serials comme "L'arme fatale" ou "Die Hard".

jmulans a dit…

Ah oui les Gremlins ! c'est fou on connait encore tous par coeur les 3 trucs à ne jamais faire avec un mogwai :
- ne pas les mouiller
- ne pas les exposer à la lumière
- ne JAMAIS les nourris jamais après minuit

La Caverne de la Rose d'or c'est mythique, c'était les films des vacances de Noel. Mais c'était quand même une purge hein

Thomas Gié a dit…

C'est bizarre, j'ai pensé aux Gremlins, mais vous l'aviez déjà dit, c'nul.

Anonyme a dit…

Excellent, ça tombe tout pile poil! Tous les noëls pour moi Fantagaro, j'étais une grande fan, c'est vrai que c'était sacrément kitch :D

J'aurais bien rajouté Willow, indiana jones et crocodile dundee mais faut bien faire une sélection :)